Retour à la page d'accueil Retour à la page d'accueil
Herbier Tourlet - Présentation

            Le présent site permet de consulter les clichés de près de 9000 planches de l’herbier d’Indre-et-Loire réalisé dans la seconde moitié du 19ème siècle par un pharmacien tourangeau, Ernest-Henry Tourlet (1843-1907). Ces planches correspondent à environ 1500 espèces et présentent de façon quasi-exhaustive la flore du département à cette époque.
            Sont également accessibles sur le site le « Catalogue raisonné des plantes vasculaires du Département » rédigé par le même auteur [voir « Catalogue »], le texte de quelques unes de ses herborisations et quelques lettres de collecteurs [voir « Voyages botaniques en Touraine »].

 

1. Qui était Ernest-Henry Tourlet ?

2. Les herbiers d’E-H Tourlet

3. Réalisation du site WEB

4. Œuvre botanique publiée d’E-H Tourlet

5. Œuvre botanique demeurée manuscrite d’E-H Tourlet

 

1.  Qui était Ernest-Henry Tourlet ? [1]

Ernest-Henry Tourlet

            Ernest-Henry Tourlet est né le 5 août 1843. Fils unique, il passe son enfance à Chinon où son père est pharmacien de seconde classe et entame au Collège communal de Chinon des études secondaires qu’il termine au Lycée Impérial de Tours. Il s’oriente alors vers la pharmacie et c’est au cours du stage préalable de trois années effectuées dans l’officine de son père que celui-ci lui transmet sa propre attirance pour la botanique. A la fin de 1864, E-H Tourlet part à Paris pour suivre les cours de l’Ecole supérieure de Pharmacie. Etudiant brillant, il obtient en parallèle la licence ès Sciences naturelles à la Sorbonne et suit les cours de chimie d’Edmond Frémy au Muséum National d’Histoire Naturelle. Il devient en 1866 membre associé de la Société botanique de France et en 1867 il est reçu premier au Concours de l’Internat en pharmacie, optant pour les services hospitaliers de l’Hôtel-Dieu. L’année suivante, il devient pharmacien de 1ère classe, gagne un prix annuel alloué par l’industriel Menier et soutient une thèse de pharmacie dans laquelle il compare les phénomènes vitaux chez les animaux et les végétaux [2].

Malgré la pression insistante de ses professeurs, il retourne à la fin de 1868 dans sa ville natale et reprend l’officine de son père. Sa vie dès lors se partagera entre sa famille (il se marie en 1869 et aura deux fils), son métier de pharmacien exercé avec dévouement pendant 25 ans, ses tâches de membre puis secrétaire au Conseil d’hygiène et de salubrité de l’arrondissement de Chinon, ses fonctions d’inspecteur des pharmacies et des épiceries de l’arrondissement, et sa passion pour les plantes et diverses collections.

Durant près de 40 ans, il va herboriser, d’abord dans les environs de Chinon, puis de plus en plus loin dans le département. Son ambition était de rédiger un catalogue et une flore des plantes vasculaires de Touraine pouvant remplacer les ouvrages déjà démodés à son époque de Félix Dujardin [3] et de Jules Delaunay [4]. Véritable chasseur de plantes, il correspond avec de nombreux botanistes et récolteurs qui confrontent avec lui les déterminations d’espèces et lui adressent des échantillons et des exsiccata. C’est aussi un homme modeste qui n’accepte que tardivement de publier ses résultats, principalement dans le Bulletin de la Société botanique de France. E-H Tourlet meurt en 1907 et n’aura pas le temps de réaliser les ouvrages auxquels il rêvait : ce sera un ami botaniste, Jean Ivolas, qui terminera l’édition du « Catalogue raisonné des plantes du département d’Indre-et-Loire » [5], une oeuvre qui demeure une référence incontournable en Touraine [6]. En revanche, la Flore ne sera jamais publiée.

Société botanique Indre-et-Loire

E-H Tourlet était membre de la Société botanique de France depuis 1866. Il présidera en 1885 une éphémère Société botanique d’Indre-et-Loire et en 1906 la section tourangelle de la Société botanique des deux-Sèvres. Il correspondait assidûment avec plusieurs botanistes renommés (Abbé Coste, Abbé Hy, G. Rouy, E. Malinvaud, Dr Gillot, E. Gadeceau…). Mais la curiosité d’E.-H. Tourlet ne pouvait se satisfaire de la seule botanique : en 1890 il est admis membre de la Société archéologique de Touraine et en 1904, membre de la Société d’histoire de la Médecine. Il rédige des notices biographiques et des mémoires très documentés d’histoire locale, participe à des expositions historiques et collectionne les livres rares, les monnaies, les clés et serrures…Il sera également à la tête d’une remarquable collection d’objets préhistoriques [7] qui sera léguée à la Société des Amis du Vieux Chinon qu’il a contribué à créer, et dont il sera Président d’honneur.

Références :
[1] La vie et l’œuvre d’Ernest-Henry Tourlet ont fait l’objet de plusieurs publications à paraître en 2008 dans les Mémoires de l’Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Touraine et dans le Bulletin de la Société des Amis du Vieux-Chinon. Voir aussi le Catalogue de l’exposition : Hommage à Ernest-Henry Tourlet, botaniste et pharmacien érudit, organisée du 13 septembre au 4 novembre 2007 par l’Université de Tours et le Service des expositions de la Ville de Tours. Imprimerie municipale.
[2] E-H Tourlet, 1868 : Essai sur l’étude comparée des phénomènes de la vie dans les 2 règnes organisés, Paris
[3] [F Dujardin], 1833 : Flore complète d’Indre-et-Loire. Tours, Soc. d’agriculture, Sciences, Arts et Belles-Lettres, Mame éd., 472 pp
[4] J Delaunay, 1873 : Catalogue des plantes vasculaires du département d’Indre-et-Loire, Tours, Soc. tourangelle d’Horticulture, 141 pp
[5] E-H Tourlet, 1908 : Catalogue raisonné des plantes vasculaires du département d’Indre-et-Loire, Paris, P. Klincksieck , 621 pp
[6] voir par exemple : R. Corillion, 1982 : Flore et végétation de la vallée de la Loire (cours occidental : de l’Orléanais à l’estuaire), Paris, Imprimerie Jouve ; L. Boudin, J. Cordier, J. Moret, 2007 : Atlas de la Flore remarquable du Val de Loire entre la bec d’Allier et le bec de Vienne, Paris, publications scientifiques du Muséum, 461 pp. ; J-P Amardeilh, 2007, Atlas des Orchidées d’Indre-et-Loire, Paris, Soc Francaise d’Orchidophilie, 102 pp.
[7] La collection a été analysée par G. Cordier, 2006. Préhistoire et protohistoire dans les collections des Amis du Vieux Chinon, Chinon, Amis du Vieux Chinon, 62 pp.

 

2. Les herbiers  d’E-H Tourlet

A sa mort en 1907, E.-H. Tourlet laisse de nombreux manuscrits de botanique (dont celui de la Flore d’Indre-et-Loire) et deux collections végétales léguées en 1908 par la famille à l’Ecole de Médecine et de Pharmacie de Tours (alors installée Boulevard Tonnellé) : un herbier général et un herbier des plantes d’Indre-et-Loire. Demeurés jusqu’en 1963 dans un état de semi abandon, les herbiers ont été  transférés à l’abri de la poussière et des insectes dans des armoires en bois construites spécialement à cet effet lors de l’édification de nouveaux locaux pour l’Ecole devenue Faculté. Après la reconstruction en 1993 de la Faculté sur le site Grandmont, les herbiers ont été réinstallés et sont entretenus par le Laboratoire de Biologie moléculaire végétale de cette Faculté (Equipe de recherche EA2106 de l’Université de Tours). Ils appartiennent juridiquement à l’Université de Tours. Les planches d’herbier, empoisonnées dès l’origine, sont dans un bon état de conservation.

L’Herbier général comprend 126 dossiers (hauteur 40 cm, largeur 27 cm) couvrant en tout 20 m linéaires. Les plantes appartiennent essentiellement au groupe des Phanérogames, mais il existe aussi une petite collection d’Algues et une autre de lichens. Environ 2/3 des échantillons proviennent de France, et le reste de l’Europe et de ses colonies mais aussi d’autres pays (Canada, Russie, Etats Unis, Australie, Afrique du Sud, etc…). Les plantes ont été récoltées par E-H Tourlet dans la région parisienne, les Pyrénées orientales et la région de Gap ; ou ont été envoyés par des correspondants en France et à l’étranger, ou bien encore proviennent d’achats à des botanistes voyageurs ou de prélèvement dans des herbiers plus anciens. La collection offre un large panorama du monde végétal et de ses variations morphologique et florale.

L’Herbier des plantes d'Indre et Loire couvre 18 m linéaires. Il comprend 151 dossiers (sensiblement de même taille que ceux de l’herbier général), dont 22 pour les genres Rubus et Rosa. L’Herbier regroupe des échantillons représentatifs de quelques 1500 espèces d’Angiospermes récoltées lors d’herborisations de E-H Tourlet et/ou de ses correspondants locaux, suite à des herborisations dans presque toutes les communes du département. Les espèces ont été récoltées en divers lieux et à divers stades de développement (état végétatif, en fleur, en fruit…) et chacune est donc représentée par plusieurs récoltes (de 2 à plus de 40). La collection illustre la démarche scientifique d’un botaniste de la fin du 19ème siècle. E-H Tourlet voulait inventorier de façon complète la flore du Département d’Indre-et-Loire pour en publier le Catalogue (objectif atteint).  Il souhaitait d’autre part repérer les différences susceptibles de mieux distinguer les espèces, sous-espèces et/ou variétés, la définition de certaines restant alors imprécise, soumise à l’antagonisme entre botanistes « pulvérisateurs » ou « rassembleurs » d’espèces. De très nombreuses notes et courriers échangés avec plusieurs botanistes sont dispersés dans l’herbier.

 

3. Réalisation du site WEB

            Cette opération a été réalisée par plusieurs bénévoles et du personnel permanent de l’Université de Tours dans le cadre du contrat quadriennal 2003-2007, avec l’aide financière du Ministère de la Recherche au titre de la valorisation du patrimoine scientifique et technique des Universités.

Rénovation des planches d’herbier. Les supports et les chemises en papier acide, très détériorées, ont été remplacées par des papiers permanents conformes aux normes internationales ANSI Z39-48 ; les plantes ont été fixées avec des bandelettes de papier non acide  enduit d’une colle permanente éliminable à l’eau  si besoin est; les épingles métalliques (souvent rouillées) ont été éliminées. Les étiquettes d’origine et tous les documents d’identification présents dans l’herbier ont été soigneusement conservés.

Préparation de la banque photographique. Les planches d’herbier rénovées ont été photographiées en numérique sous un éclairage par flash annulaire perpendiculaire aux échantillons. Ce procédé élimine une partie du modelé mais les ombres portées sont évitées et la lisibilité est accrue pour les plantes très fines. Les images ont été traitées « en batch » pour améliorer l’homogénéité  de la présentation.

Ont participé à cette  réalisation :

Pour la rénovation des planches de l’herbier : Jacques Desmé, Christiane Leproux, Marc Rideau et Caroline Vachet.

Pour la calligraphie des noms d’espèces : Françoise Colliou et Christiane Leproux

Pour la banque photographique. Ingénieur de l’image : Denis Rideau ; prises photographiques : Jacques Desmé et Marc Rideau

Réalisation du site WEB : Sébastien Busson (Ingénieur CNRS)

Coordination générale : Marc Rideau

 

 

4. Œuvre botanique publiée d’E-H Tourlet

  • Rapport de M. E.-H. Tourlet sur une excursion faite par lui aux environs de Puycerda (Espagne), le 7 juillet [1872] en compagnie de M. Gadeceau. Bull. Soc. Bot. Fr., 1872, tome 19, pages CXXVIII à CXXX.
  • Description de deux Rosiers appartenant à la flore d’Indre et Loire.

            Bull. Soc Bot.  Fr., 1902, tome 49, 196

  • Description de quelques plantes nouvelles ou peu connues observées dans le Département  d’Indre et Loire,

            Bull. Soc. Bot. Fr., 1903, tome 50, 305-315.

  • Révision de la flore du Département d’Indre et Loire.

            Bull. Soc. Bot. Fr., 1903, tome 50, 401-429.

  • Notice biographique sur François-Pierre Chaumeton.

            Soc. Française Hist. Med., 1904.

  • Lettre au Secrétaire Général de la Société Botanique de France. 

      Bull. Soc. Bot. Fr., 1904, tome 51, 139-141.

  • Plantes introduites naturalisées ou adventices du département d’Indre-et-Loire.

      Bull. Soc. Bot. Fr., 1904, tome 51, 222-237 et 279-288.

  • Notice sur les Primevères de la flore tourangelle.

Bull. Soc. Pharmaceutique d’Indre et Loire, 1905, tomes1-2, 195 et 210.

  • Documents pour servir à l’histoire de la botanique en Touraine.

                        Bull. Soc. Pharmaceutique d’Indre-et-Loire, 1905,  tome 1-2,
                       

  • Catalogue raisonné des plantes vasculaires d’Indre et Loire. Paris, Paul Klinksieck ; Tours, Théophile Tridon, imprimé à Tours (Imprimerie Deslis Frères, 6 rue Gambetta), 1908, 621 pp.

           
           
5. Œuvre botanique demeurée manuscrite

            Les manuscrits sont pour la plupart conservés au Laboratoire de Biologie moléculaire végétale de la Faculté des Sciences pharmaceutiques de Tours (Parc de Grandmont, avenue Monge 37200-Tours).

  • Résumé des principales herborisations faites aux environs de Chinon en 1861
  • Liste des plantes classées dans mon herbier en 1861.
  • Herborisations de 1862 (notes).
  • Résumé des principales herborisations faites aux environs de Chinon en 1862.
  • Liste des plantes communiquées par Monsieur A. Boreau, Directeur du Jardin Botanique d’Angers : 142 espèces récoltées entre 1830 et 1862.
  • Liste des plantes classées dans mon herbier en 1862.
  • Herborisations de 1863, notes.
  • Résumé des principales herborisations faites dans l’arrondissement de Chinon en 1863.
  • Liste des plantes classées dans mon herbier en 1863. 
  • Liste des plantes contenues dans mon herbier à la fin de 1863.
  • Le système sexuel de Linné et son application à la classification des plantes spontanées et naturalisées ou entrées en grand sur le territoire de la Commune de Chinon.
  •  Herborisations de 1864.
  • Catalogue des plantes récoltées aux environs de Chinon de 1861 à 1864.
  • Herborisations faites dans le Département d’Indre-et-Loire de 1865 à 1871.
  • Herborisations faites en 1872 et 1873.
  • Herborisations faites en 1874.
  • Herborisations faites en 1875.
  • Herborisations faites en 1881 et 1882.
  • Herborisations de 1884, 1885, 1886, 1887, notes.
  • Catalogue des plantes spontanées, naturalisées ou cultivées en grand dans le Département d’Indre et Loire. Daté Chinon 1889, manuscrit non terminé.
  • Notes sur le genre Verbascum, prises sur mes échantillons d’herbier.
  • Les hybrides et clé des Verbascum. Notes prises d’après Adrien Franchet.
  • Flore du Département d’Indre-et-Loire.

                       

 

Université François-Rabelais de Tours EA 2106 Faculté de Pharmacie